Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris
n°4

Visuels

Comment la notation Benesh relève et révèle l’interprétation

Exemple d’une chronophotographie d’Étienne-Jules Marey (vers 1885).
Visuel 1
Figure 1 - Exemple d’une chronophotographie d’Étienne-Jules Marey (vers 1885).
À gauche, une chronophotographie moderne. À droite, le concept de mouvement retenu par Rudolf Benesh.
Visuel 2
Figure 2 - À gauche, une chronophotographie moderne. À droite, le concept de mouvement retenu par Rudolf Benesh.
À gauche, l’idée de la portée en référence à de Vinci. À droite, son organisation où se répartissent les trois éléments indispensables pour décrire le mouvement.
Visuel 3
Figure 3 - À gauche, l’idée de la portée en référence à de Vinci. À droite, son organisation où se répartissent les trois éléments indispensables pour décrire le mouvement.
Le schéma corporel est ramené à quelques signes placés sur la portée.
Visuel 4
Figure 4 - Le schéma corporel est ramené à quelques signes placés sur la portée.
Les trois signes de base.
Visuel 5
Figure 5 - Les trois signes de base.
deux dimensions
Visuel 6
Figure 6 - La figure en trois dimensions se projette sur un support en deux dimensions par le choix de signes distinctifs.
croix
Visuel 7
Figure 7 - Identité des extrémités, articulations, et mouvements des segments.
inclinaisons
Visuel 8
Figure 8 - Les signes inclinés à gauche et / à droite identifient des mouvements spécifiques selon leur emplacement sur la portée.
Les signes de rythme.
Visuel 9
Figure 9 - Les signes de rythme.
inclinaisontete
Visuel 10
inclinaisontete_gauche
Visuel 10 bis
inclinaisontete_droite
Visuel 10 ter
signetour
Visuel 11
Figure 11 - À gauche, le signe de direction, qui se lit comme une flèche ↑ dont la tête est remplacée par un point, oriente ici le mouvement vers l’avant. À droite, le signe de tour comporte l’orientation de départ, le sens du tour et l’orientation finale.
fermeture
Visuel 12
Figure 12 - Construction du signe de fermeture qui reflète l’action de joindre le pied gauche à côté du droit et vice versa.
senslecture
Visuel 13
 Figure 13 - Le sens de lecture et les spécificités de la portée.
clesfigure
Visuel 14
Figure 14 - Clefs pour la lecture de la figure 13.
ecritures
Visuel 15
Figure 15 - Écritures de base et visuelle pour les inclinaisons latérales.
ecriturevisuelle
Visuel 16
Figure 16 - L’écriture visuelle prédomine dans les partitions d’œuvres qui se rattachent à l’époque romantique et au ballet classique.
melangeecriture
Visuel 17
Figure 17 - L’écriture visuelle traduit aisément la figure du tilt, tandis que l’écriture de base pour les deux mouvements suivants nous donne à voir un engagement du buste et de la tête plus ample.
choixecriture
Visuel 18
Figure 18 - En bas, l’écriture de base est dans ce cas plus judicieuse. En effet, elle met clairement en valeur le mouvement du bras le long de la ligne de l’épaule.
placementsigne
Visuel 19
Figure 19 - Elle exécute un changement d’orientation, tandis qu’il exécute un tour pivot, deux mouvements qui impliquent des dynamiques différentes.
giration
Visuel 20
Figure 20 - Cette écriture traduit un mouvement de giration par enroulement.
initiations
Visuel 21
Figure 21 - Trois modes d’initiation différents pour un mouvement qui, dans les trois cas, se projetterait de façon très similaire dans l’espace.
figure21a
Visuel 21 a
Le mouvement implique une pression dans les pieds pour déplacer tout le poinds du corps vers la gauche jusqu'à passer le pied gauche dans l'espace droit du corps (signe barré).
visuel21b
Visuel 21 b
Le mouvement est considéré comme une inclinaison latérale de tout le corps à partir du sol (comme une "tour de Pise" avec un redressement au niveau du bassin).
visuel21c
Visuel 21 c
Le mouvement s'initie par un transfert du poids du corps à partir du bassin.

Édition pratique versus édition scientifique, ou comment l’interprète peut reprendre ce que deux siècles d’édition lui ont enlevé

Jean-Sébastien Bach • Suite no 1 – Courante
Visuel 1
Jean-Sébastien Bach, Suites françaises, révision par Maurice Emmanuel, Éditions Durand & cie, Paris, 1915 : Suite no 1 – Courante
Monteverdi_Orfeo_Schola_a
Visuel 2 a
 Claudio Monteverdi, L’Orfeo (1607), édité par Vincent d’Indy, Collection de l’Églantier, déposé au Bureau d’édition de la Schola Cantorum, 1905, pp. 10-11
Monteverdi_Orfeo_Schola_b
Visuel 2 b
Claudio Monteverdi, L’Orfeo (1607), édité par Vincent d’Indy, Collection de l’Églantier, déposé au Bureau d’édition de la Schola Cantorum, 1905, pp. 10-11
Monteverdi_Orfeo_ancien
Visuel 3
L’Orfeo, favola in musica da Claudio Monteverdi, rappresentata in Mantova l’Anno 1607. & novamente data in luce.In Venetia Appresso Ricciardo Amadino, MDCIX, p. 28.
Handel_Belshazzar_Lament_sansdalsegno_a
Visuel 4 a
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version remaniée (sans dal segno). Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament_sansdalsegno_b
Visuel 4 b
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version remaniée (sans dal segno). Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament_sansdalsegno_c
Visuel 4 C
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version remaniée (sans dal segno). Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament _sansdalsegno_d
Visuel 4 d
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version remaniée (sans dal segno). Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament _avecdalsegno_a
Visuel 5 a
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version initiale avec dal segno. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament_avecdalsegno_b
Visuel 5 b
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version initiale avec dal segno. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament_avecdalsegno_c
Visuel 5 c
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version initiale avec dal segno. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Lament_avecdalsegno_d
Visuel 5 d
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Lament not thus, o Queen », version initiale avec dal segno. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_a
Visuel 6 a
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_b
Visuel 6 b
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_c
Visuel 6 c
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_d
Visuel 6 d
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_e
Visuel 6 e
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v1_f
Visuel 6 f
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », version initiale de l’autographe. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_a
Visuel 7 a
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_b
Visuel 7 b
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_c
Visuel 7 c
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_d
Visuel 7 d
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_e
Visuel 7 e
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v2_f
Visuel 7 f
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », seconde version remaniée pour les représentations de 1745. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_a
Visuel 8 a
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_b
Visuel 8 b
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_c
Visuel 8 c
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_d
Visuel 8 d
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_e
Visuel 8 e
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Opprest_v3_f
Visuel 8 f
  Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Aria « Opprest with never ceasing grief », troisième version remaniée pour les représentations de 1751. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Rameau_Paladins_Pantomime_a
Visuel 9 a
  Jean-Philippe Rameau, Les Paladins, « Pantomime d’un Chinois et d’une Chinoise ». Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Rameau_Paladins_Pantomime_b
Visuel 9 b
  Jean-Philippe Rameau, Les Paladins, « Pantomime d’un Chinois et d’une Chinoise ». Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Rameau_Paladins_Gavottes_a
Visuel 10 a
  Jean-Philippe Rameau, Les Paladins, « Première et Deuxième Gavottes ». Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Rameau_Paladins_Gavottes_b
Visuel 10 b
  Jean-Philippe Rameau, Les Paladins, « Première et Deuxième Gavottes ». Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Rameau_Paladins_Gavottes_c
Visuel 10 c
  Jean-Philippe Rameau, Les Paladins, « Première et Deuxième Gavottes ». Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
RameauHandel_notescritiques
Visuel 11
Jean-Philippe Rameau, Les Paladins – Georg Friedrich Handel, Belshazzar. Extrait des notes critiques. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Monteverdi_Ahdolentepartita
Visuel 12
Claudio Monteverdi, Il quarto libro de Madrigali, « Ah dolente partita », mes. 32-36. Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Handel_Belshazzar_Amaz’d
Visuel 13
Georg Friedrich Handel, Belshazzar, Acte II scène 1, Aria « Amaz’d to find the foe so near » (Cyrus). Édition Pascal Duc / Les Arts florissants.
Bach_Sonates
Visuel 14
  Carl Philipp Emanuel Bach, Sechs Sonaten fürs Clavier mit veränderten reprisen Wq. 50, G.L. Winter Berlin, 1760. Copie d’un volume de la Bibliothèque Nationale [Rés.F.1664] portant des annotations et embellissements autographes, p. 28.

L’orgue et les signes

notesequence1
Visuel 1
Note verbale pour la séquence 1 (Dossier B)
schemasequence
Visuel 2
series
Visuel 3
 Quatre séries "originelles" de l’œuvre (Dossier A)
fragment
Visuel 4
Fragment de la première page de l’esquisse du dossier A
fragment2
Visuel 5
Fragment du dossier A réutilisé page 10 d’Organum II (lire au début sol dièse et fa dièse)